jeudi 11 décembre 2014

...

Et voilà, cela fait plus de 3 mois que je suis rentrée en France, il est donc plus que temps de terminer ce blog. C'est difficile de mettre en mots ce qu'a représenté cette année pour moi. Etre au Japon en tant qu'étudiant étranger, c'est vraiment le top. J'ai été super bien accueillie et suivie, et l'université de Tsu fait vraiment tout pour que l'on se sente bien. Tous les voyages que j'ai faits cette année étaient absolument inoubliables. Hokkaido reste mon plus beau voyage hors de la région, mais Okinawa, la Corée du Sud et tous les voyages sur l'île de Honshu étaient juste géniaux. Le Japon est un pays absolument magnifique et sa culture est passionnante, j'espère y retourner un jour. Ceci dit, je ne me verrais pas y rester toute ma vie.

Mais comme vous l'avez surement vu dans ce blog, pour moi l'aspect le plus enrichissant de cette année aura été les rencontres avec des étudiants venant des 4 coins du monde. Bien sur j'ai créé des liens avec les japonais, mais ceux que j'ai créés avec les étudiants étrangers sont beaucoup plus forts. Il s'est créé un groupe d'amis Gaijin dont j'ai fait partie dès le départ, et grâce auxquels mon année a été absolument magique, parce qu'on était tous ensemble. On était presque tous dans la même situation. On arrive là-bas, loin de tout ce qu'on connait, chaque visage est nouveau, on peut être qui on veut, on à tout à découvrir et à construire. Et on est seuls à l'autre bout du monde, alors on fait connaissance malgré les différences de culture. D'ailleurs j'ai créé des liens avec certaines personnes très différentes de celles que j'ai l'habitude de fréquenter ici, c'est çà qui est aussi intéressant. Et puis, avec toutes les soirées internationales organisées par la fac, petit à petit on finit par connaitre tout le monde. On habitait tous dans deux résidences casi côte à côte, c'est donc très facile de créer des liens et organiser des trucs sympas. Sans compter la plage à 5 minutes à pied et le bazooka juste à côté.. Il y a certaines personnes que je ne reverrai sans doute jamais, et on ne se reverra jamais tous en même temps. En attendant on se fait des sessions skype de temps en temps. En tout cas, il y a certains Gaijin qu'il faut absolument que je revois, peu importe quand et où ce sera. ( j'ai d'ailleurs commencé il y a deux jours en retrouvant San et Jess à Londres.. )


petit album fait par San avec des mots de tout le monde..







Je savais que le retour serait difficile, car je connais plusieurs personnes qui ont étudié un an à l'étranger. Mais entre le savoir et le vivre, il y a un gros écart.
On parle parfois de choc culturel, pour moi il aura été beaucoup plus fort au retour. Si m'adapter au Japon m'a semblé plutôt facile, me réadapter à la France l'a été beaucoup moins. On revient chez soi, et on voit qu'ici la vie a continué mais que rien n'a vraiment changé, alors que pour moi, c'est comme si j'étais restée des années là-bas et tout a changé, mais c'est difficile à expliquer. Et puis, les français et les Japonais sont quand même très différents... Maintenant après trois mois, ça va un peu mieux, mais j'ai l'impression d'être rentrée depuis des lustres. Des fois je me demande si tout cela n'était pas un rêve. C'était une année tellement hors de la réalité, totalement libre. Je regarde les photos et vidéos pour ne pas oublier et me dire que cette année a réellement existé. En tout cas, je recommande ce genre d'expérience à tous ceux qui en ont l'occasion, et un grand merci à ceux qui m'ont permis de la réaliser.




Pour finir ce blog en musique, j'ai fait une petite vidéo avec mes photos préférées de cette année au Japon, sur une musique de Moriyama, la chanson Sakura ( fleur de cerisier ). C'est une chanson que j'ai découverte dans mon cours préféré, celui de Mme Yoshii. Et depuis, on l'a chantée avec Archana, Irem ou André sur la plage, sur le toit, partout ! Un homme bourré a commencé à la chanter sans raison au bazooka, et c'était la chanson qu'on pouvait chanter tous ensemble au karaoké, car tout le monde la connait au Japon.




video




Il faut dire aussi que les paroles sont assez adaptées...

僕らはきっと待ってる
君とまた会える日々を
桜並木の道の上で
手を振り叫ぶよ

どんなに苦しい時も
君は笑っているから
くじけそうになりかけても
頑張れる気がしたよ
かすみゆく景色の中に
あの日の歌が聞こえる

さくら、さくら、今咲き誇る
刹那に散るゆくさだめと知って
さらば友よ旅立ちの時
変わらないその想いを今

今なら言えるだろうか
偽りのない言葉
輝ける君の未来を
僕らをせかすように

さくら さくら ただ舞い落ちる
いつか生まれ変わる時を信じ
泣くな友よ 惜別のとき
飾らないあの笑顔で さあ

さくら さくら いざ舞い上がれ
とわにさんざめく光を浴びて
さらば友よ またこの場所で会おう
さくら舞い散るみちの
さくら舞い散るみちの上で



Je ne doute pas que vous ayez tout compris, mais je vais quand même vous expliquer brièvement le sens de ces paroles. Il s'agit d'amis qui doivent se séparer, et qui pensent au jour où ils se retrouveront, ils se feront signe, sous une rangée de cerisiers en fleurs. Même dans les moments difficiles, ils se soutenaient pour donner le meilleur d'eux-mêmes. Et ils entendent encore la chanson qu'ils écoutaient ce jour-là, sous les cerisiers en fleurs. Ces cerisiers qui fleurissent tout en sachant que leurs fleurs tomberont bientôt. Il est temps de partir, mais les sentiments et souvenirs ne changeront pas et ils se retrouveront.

Bye bye Amachan

Et voilà, après avoir dit Bye bye à la plupart de mes amis là-bas, c'était à mon tour de partir.

Voilà mon dernier passage dans 3 lieux symboliques de mon année.


Bien sur, un dernier petit tour au Bazooka avant de partir. En pleine semaine il n'y avait personne, j'ai bu mon dernier Umeshu en compagnie d'Archana et Lockman. Et puis, une petite photo avec mon serveur Tsuyoshi quand même..


Lockman et Archana

Mon serveur !


Le toit. Il me manque tellement. Regarder le coucher de soleil du haut du toit, avec d'un côté la montagne et de l'autre la mer, c'était vraiment le moment de la journée qui faisait oublier tout souci. Parfois seule, des fois avec Julien, Archana ou Roman, le toit, c'était toujours un petit moment de rêve. ( sauf les jours de typhon, évidemment ).




Il y a aussi les ballades à vélo le soir avec Archana, et notre petit arrêt au ministop à chaque fois pour manger mon plat préféré, des yakisoba, et aller ensuite faire un tour au dortoir des garçons pour faire nos interviews...

Et enfin, les meilleurs moments de l'année, les feux de camp sur la plage.. San a organisé un dernier feu sur la plage pour ma " bye bye party ", et j'étais contente car même si la plupart de nos amis ont déjà quitté le Japon, il y avait quand même pas mal de monde, Aoqoer avec son morin khuur, Dimas et sa guitare, c'était super chouette.






Lisa, Jürgen, Marià, Christian, Thomas, Roman, Archana, Dimas, San, Lockman, Jean-phillipe, Irem, Rhushik, Mael, Robert, Minori, Rova, Anne, Aoqoer et Damien.


Quand tout le monde est rentré, Rova a dit qu'elle se serait bien baignée.. C'est ainsi qu'on s'est retrouvées à deux dans la mer de Tsu pour un vrai bain de minuit ! ( on a bien attendu que tout le monde s'en aille.. )


Le soir de mon départ, les francophones m'ont accompagné jusqu'à la gare de Edobashi. Là, j'ai pris le train pour aller jusqu'au lieu d'où partait mon bus. Et à l'endroit du bus, j'ai retrouvé tous les Gaijin ( du moins ceux qu'il restait ! ) qui étaient venus pour me dire au revoir. Adorable. On a fait une photo tous ensemble, mais ce n'est pas moi qui l'aie alors je ne peux pas encore la mettre.


la gare de Edobashi, lieu de départ de tous mes voyages de l'année.





Derniers jours

Un petit article sur les derniers jours à Tsu..

Après Kyoto, il me restait donc une semaine à Tsu. Il était temps d'aller une dernière fois dans nos lieux préférés de Tsu avec Archana, pour faire des vidéos de ces endroits auxquels on s'était tellement attachées. Dernières courses au Aeon, au ministop, au 7eleven, Lawson, Uniqlo, Hyaku en shop..

Un petit tour des resto aussi :

Gasto : Pas vraiment l'endroit le plus japonais du coin, mais c'est une sorte de resto Italien vraiment pas cher ( genre 2 euros la pizza ) auquel on allait donc très souvent avec les Gaijin. D'ailleurs on y voit pleins d'étudiants japonais qui y révisent, car on peut profiter du bar à boissons ( non alcoolisées ) à volonté.

Sushiro : le bar à sushi, c'est pas cher et super bon ! J'y suis donc allée le soir la veille de partir, avec Roman, San, Archu, Lockman et Minori.




Tantan-men : Resto plus ou moins chinois, mais où ils font des ramen et des gyoza juste délicieux o.o Ce fut donc mon dernier repas à Tsu, le midi du jour du départ ! Avec Mael et Archana.




Dernier repas entre francophones aussi, dans un resto de Toriniku ( spécialités de poulet ), délicieux aussi.. Avec Mael ( Cameroun ), Rhushik ( Inde ), Rova ( Martinique ), Robert ( et oui ), Jean-Philippe, Damien et Thomas. Tous très sympas, j'ai eu de la chance car j'ai des échos des nouveaux francophones qui sont à Tsu maintenant, et ils pourrissent l'ambiance ! 








Et pour en finir avec la nourriture, sans doute ce que je préfère, le resto de Udon/tenpura..






Aussi une des dernières soirées au Bazooka...








Aussi une petite soirée chez Aoqoer qui nous avait préparé de la nourriture de Mongolie et nous a joué du morin khuur, super chouette.




Et une petite vidéo : 




Enfin, j'ai aussi vu pour la dernière fois ma tutrice qui m'a aidé tout au long de l'année avec le japonais, ainsi que le petit moine chelou qui habite en bas de la résidence, et qui sortait toujours tout content de chez lui pour écouter quand je jouais du piano. 






¨Prochain et avant-dernier article : Bye bye Amachan


lundi 8 décembre 2014

Kyoto : Fushimi-inari


Un petit article sur mon dernier voyage hors de Tsu, une dernière journée à Kyôto avec Roman pour finir cette année en beauté. C'est pour moi un des plus jolis endroits de Kyoto : Fushimi-inari, un sanctuaire célèbre pour ses milliers de Torii couleur vermillon, c'est franchement super beau.











vue sur Kyoto









Et puis, comme le dernier train que je devais prendre le soir avait soudainement disparu du tableau d'affichage ( et oui, on dirait que ce genre de choses peut arriver même au Japon ), j'ai passé une deuxième journée à Kyoto. On a donc passé la soirée à faire du vélo le long de la rivière de Kyoto, avec le coucher du soleil c'était super joli. Sans oublier de monter en haut de la fameuse gare de Kyoto le soir. 






petite explication pour ceux qui ne savent pas utiliser les toilettes.

Un parfum " Samourai Alain Delon ", why not.














mercredi 19 novembre 2014

Shirakawa-go


Roman, Alec, Lockman et San.



Pour finir l'année en beauté, un dernier " gros voyage " de deux jours, dans la préfecture de Gifu. Avec San, Roman, Lockman et Alec, on est donc allés à Takayama, aussi appelée " petite Kyoto ". Malheureusement le temps n'était pas au rendez-vous, mais on a quand même loué des vélos et profité de la ville.






















Ensuite, le lendemain, on a passé la journée à Shirakawa, qui est un des endroits les plus charmants que j'ai vus au Japon. Il est assez célèbre pour ses maisons typiques, et aussi parce que c'est un village qui est très différent selon les saisons... C'est vraiment très joli..